Publications sur l’équité, la justice sociale et le développement durable

Marché du travail au Québec: Participation des femmes de 25 à 54 ans à un sommet historique

En septembre 2021, le taux d’activité des femmes de 25 à 54 ans a atteint son plus haut sommet (87,7 %) depuis que Statistique Canada compile les données, soit 1976.

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de septembre 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en hausse

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de septembre 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont hausse

Le bond des postes vacants au Québec montre que la pénurie de main d’œuvre s’accentue, particulièrement en santé

Au deuxième trimestre de 2021, le nombre de postes vacants s’est élevé à

LA VISION ÉCONOMIQUE DES PRINCIPAUX PARTIS POLITIQUES N’EST PAS ADAPTÉE AUX DÉFIS DE NOTRE ÉPOQUE

La campagne électorale en cours représentait une occasion en or pour les différents partis de proposer une nouvelle façon pour les gouvernements de soutenir notre économie, de concevoir le développement et leurs politiques de main d’œuvre. Malheureusement, malgré quelques bons engagements, aucun parti ne propose réellement une vision économique nouvelle sur les enjeux de main-d’œuvre.

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois d’août 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en hausse

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois d’août  2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont hausse

Marché du travail au Québec: La participation s’essouffle malgré des besoins à combler

• Malgré des progrès notables au chapitre du taux chômage, qui a reculé de 0,3 point de pourcentage pour s’établir à son niveau le plus faible enregistré depuis le début de la pandémie (5,8 %), l’emploi déçoit avec un léger recul de 11 000 emplois

La déconsommation: une microtendance à ne plus négliger

Si le phénomène de la déconsommation était sur les radars des experts marketing depuis plusieurs années, la pandémie l’aurait amplifiée en imposant la plus grande expérience planétaire de déconsommation jamais imaginée.

Soins à domicile : Le statu quo ne sera plus possible

La pandémie de COVID-19 a mis en relief les graves carences dans la prise en charge des personnes âgées hébergées dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée, les CHSLD.

Marché du travail au Québec: Davantage d’opportunités, mais le chômage de longue durée demeure élevé

Des signaux encourageants : le taux de sous-utilisation de la main-d’œuvre diminue de 1,2 point de pourcentage en juillet 2021 pour atteindre 12 %. Il s’agit du plus faible taux depuis le début de la pandémie.

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de juillet 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en hausse

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de juillet 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en hausse.

Marché du travail au Québec: Les jeunes retournent au travail

Il y a 63 300 personnes de plus dans la population active, notamment grâce au retour des jeunes (+39 000) et des femmes (+29 900).

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de juin 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en hausse

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois d’avril 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en nette hausse

Augmentation du nombre de postes vacants et de chômeurs, un déséquilibre temporaire ou permanent?

Plus de postes vacants, plus de chômeurs. Au premier trimestre de 2021, le nombre de postes vacants s’est élevé à 146 865

Marché du travail au Québec: la situation de l’emploi est stable en mai

Selon les dernières données de l’Enquête sur la population active, la situation de l’emploi est stable en mai 2021

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de mai 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en hausse

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de main 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en nette hausse

Formation et mobilité de la main-d’œuvre : le Québec prêt pour l’avenir?

La crise sanitaire a non seulement créé de nouveaux bassins de chômeurs et poussé de nombreuses personnes vers l’inactivité, mais elle a aussi exacerbé les besoins de main-d’œuvre dans certaines industries

Marché du travail au Québec: Les femmes écopent en avril

Les femmes sont plus touchées par les restrictions depuis le début de 2021. C’est surtout le cas en avril alors qu’elles enregistrent une perte de 19 000 emplois (+5 700 emplois chez les hommes).

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois d’avril 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en nette hausse

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois d’avril 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en nette hausse

Mise à jour : Aérospatiale – Un an après la pandémie, les besoins sont encore plus importants

  Note d’analyse Mise à jour : Aérospatiale – Un an après la pandémie, les besoins sont encore plus importants Téléchargez la note d’analyse en français (PDF) Téléchargez la note d’analyse en anglais (PDF) Les deux rapports sur l’aérospatiale publiés […]

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de mars 2021 : la qualité de l’emploi se redresse et se rapproche de son niveau de l’an dernier

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de mars 2021 : la qualité de l’emploi se redresse et se rapproche de son niveau de l’an dernier

Marché du travail au Québec: la situation se stabilise

Un an après le début de la pandémie, le Québec fait preuve de résilience avec une baisse limitée de l’emploi chez le principal groupe de travailleurs (les 25-54 ans)

Budget 2021-2022 – Entre sortie de crise et redressement

Alors que la pandémie de la COVID-19 frappait la province et qu’une grande partie de l’économie était mise sur pause, les pertes d’emplois colossales survenues en avril ont fait craindre le pire. Heureusement, l’assouplissement des contraintes sanitaires entre mai et septembre et des restrictions de santé publique moins strictes d’octobre à décembre 2020 auront favorisé une importante récupération des emplois perdus. Si bien que le nombre d’emplois au Québec en décembre 2020 avait atteint 97 % du niveau observé en décembre 2019, soit avant la pandémie.

Marché du travail au Québec : Un taux de postes vacants record…malgré la pandémie!

Un taux de postes vacants record…malgré la pandémie!

L’impact de la pandémie sur les finances publiques du Québec – Embellie à court terme, mais il faudra éventuellement faire des choix

Alors que la pandémie de la COVID-19 frappait la province et qu’une grande partie de l’économie était mise sur pause, les pertes d’emplois colossales survenues en avril ont fait craindre le pire. Heureusement, l’assouplissement des contraintes sanitaires entre mai et septembre et des restrictions de santé publique moins strictes d’octobre à décembre 2020 auront favorisé une importante récupération des emplois perdus. Si bien que le nombre d’emplois au Québec en décembre 2020 avait atteint 97 % du niveau observé en décembre 2019, soit avant la pandémie.

Marché du travail au Québec: un an après entre résilience et fragilité

Un an après le début de la pandémie, le Québec fait preuve de résilience avec une baisse limitée de l’emploi chez le principal groupe de travailleurs (les 25-54 ans)

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de février 2021 : rebond de la vigueur

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de février 2021 : rebond de la vigueur

Marché du travail au Québec : éclairage sur l’emploi et les postes vacants en décembre 2020

Malgré une légère accalmie, le marché du travail québécois présentait en décembre 2020 un nombre élevé de postes à pourvoir. La demande de main-d’oeuvre demeurait élevée dans plusieurs secteurs clés de l’économie en dépit de la deuxième vague. C’est ce qui ressort des plus récentes données publiées par Statistique Canada sur les postes vacants pour le mois de décembre 2020.

Bilan 2020 de l’emploi au Québec – ce qu’il faut savoir pour préparer 2021

Alors que la pandémie de la COVID-19 frappait la province et qu’une grande partie de l’économie était mise sur pause, les pertes d’emplois colossales survenues en avril ont fait craindre le pire. Heureusement, l’assouplissement des contraintes sanitaires entre mai et septembre et des restrictions de santé publique moins strictes d’octobre à décembre 2020 auront favorisé une importante récupération des emplois perdus. Si bien que le nombre d’emplois au Québec en décembre 2020 avait atteint 97 % du niveau observé en décembre 2019, soit avant la pandémie.

Lutter contre les inégalités pandémiques et accroître la productivité : mémoire de l’IDQ pour les consultations prébudgétaires du gouvernement du Québec 2021-2022

Lutter contre les inégalités pandémiques et accroître la productivité : mémoire de l’IDQ pour les consultations prébudgétaires du gouvernement du Québec 2021-2022

Marché du travail au Québec : les fermetures des commerces non essentiels freinent la progression de l’emploi

En janvier 2021, le Québec a perdu 97 900 emplois pour atteindre 94,2 % du niveau d’emploi prépandémie (février 2020). La fermeture des commerces non essentiels décrétée par le gouvernement du Québec dès le 25 décembre est en grande partie responsable de ces pertes d’emplois.

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de janvier 2021 : près de 100 000 emplois perdus

L’Institut du Québec a mis à jour son indice mensuel de l’emploi pour le mois de janvier 2021 par rapport à janvier 2020 (analyse sur un an).

Finances publiques au Québec : des propositions pour affronter les défis

Les perturbations sociales et économiques sans précédent engendrées par la pandémie de la COVID-19 nous incitent, plus que jamais, à mettre de côté les différences et à unir nos forces et nos idées pour trouver des solutions nouvelles et créatives aux enjeux que nous vivons. C’est dans cet esprit de collaboration que le Comité des politiques publiques de l’Association des économistes québécois et l’Institut du Québec ont réuni une dizaine d’experts* pour réfléchir aux questions de finances publiques et proposer des solutions pragmatiques pour affronter les défis budgétaires du Québec.

Marché du travail au Québec : des signaux inquiétants

En décembre 2020, le Québec a perdu 16 800 emplois pour atteindre 97,1 % du niveau d’emploi enregistré en février dernier. Le mois précédent, le Québec avait enregistré un gain d’emplois du même ordre de grandeur (15 700), ce qui nuance le portrait.

Les travailleurs du principal groupe d’âge (25-54 ans) continuent d’être en bonne position avec un taux d’activité stable et un taux de chômage à la baisse. Cependant, plusieurs indicateurs restent inquiétants.

Indice de l’emploi de l’IDQ de décembre 2020 : faut-il s’inquiéter?

Après plusieurs mois positifs, la reprise de l’emploi au Québec a connu un léger recul en décembre 2020. Il y a 88 500 emplois de moins au Québec comparativement à décembre 2019. Les services d’hébergement et restauration sont les plus touchés avec  96 000 emplois de moins sur un an. En parallèle, d’autres secteurs ont enregistré des gains..

Marché du travail au Québec : éclairage sur l’emploi et les postes vacants en octobre 2020

Malgré la pandémie qui sévissait toujours, le marché du travail québécois présentait en octobre 2020 un nombre historiquement élevé de postes à pourvoir. La demande de main-d’oeuvre demeurait élevée dans plusieurs secteurs clés de l’économie en dépit de la deuxième vague. C’est ce qui ressort des plus récentes données publiées par Statistique Canada sur les postes vacants pour le mois d’octobre 2020.

Marché du travail au Québec : entre rétablissement et appréhension

Amorcée depuis la levée du premier confinement en juin dernier, la relance de l’emploi au Québec a toutefois ralenti depuis quelques mois. Les restrictions sanitaires mises en place en octobre ont été maintenues, et dans certains cas renforcés, atténuant ainsi la reprise observée au cours de l’été. Néanmoins, avec une création nette de 15 700 emplois, presque en totalité à temps plein, le Québec a récupéré près de 97,5 % du niveau d’emploi enregistré en février dernier.

Indice de l’emploi de l’IDQ de novembre 2020 : la récupération des emplois plafonne

La reprise de l’emploi au Québec tourne au ralenti depuis deux mois. Assumant une grande partie des restrictions sanitaires liées à la COVID-19, le secteur de l’hébergement et de la restauration est loin de son niveau d’emploi observé en novembre 2019 (73 100 emplois de moins). Néanmoins, avec une création nette de 15 700 emplois, en grande majorité à temps plein, le Québec a récupéré 97 % du niveau d’emplois de février.

Marché du travail au Québec : les jeunes durement affectés par la crise

Alors qu’avant la pandémie les jeunes de 15 à 24 ans étaient plus que jamais sollicités par les employeurs pour intégrer le marché du travail, ce groupe d’âge s’avère actuellement le plus durement touché par la crise. Les données à ce chapitre sont sans équivoque : bien que les 15-24 ans ne représentent que 13 % des travailleurs du Québec, ce groupe populationnel a subi plus de la moitié (53,6 %) des pertes d’emplois survenues au Québec entre octobre 2019 et octobre 2020. Préoccupante, cette situation –et les écarts constatés avec les autres groupes d’âge– s’avèrent toutefois similaires en Ontario.

Marché du travail québécois : les effets du deuxième confinement se font sentir

Après cinq mois positifs, la reprise de l’emploi au Québec s’est stabilisée globalement. Une création d’emplois dans plusieurs secteurs a été annulée par la perte de près de 42 000 emplois dans le secteur d’hébergement et de la restauration.

Indice de l’emploi de l’IDQ en octobre 2020 : le confinement affecte lourdement la restauration et l’hébergement

Après cinq mois positifs, la reprise de l’emploi au Québec s’est stabilisée globalement. Une création d’emplois dans plusieurs secteurs a été annulée par la perte de près de 42 000 emplois dans le secteur d’hébergement et de la restauration. Ces pertes d’emplois sont en grande majorité des emplois à temps partiel. Ces chiffres ne sont guère surprenants considérant l’annonce d’un confinement partiel du Québec au début octobre et la réduction majeure des activités dans la restauration. Néanmoins, le Québec n’est plus qu’à récupérer 107 000 emplois afin de revenir au niveau observé en octobre 2019 (près de 75 % de ces emplois à récupérer se situent dans le secteur de l’hébergement et de la restauration).

Un deuxième confinement : conséquences sur les revenus de l’État québécois

Après plusieurs années de surplus budgétaires, le gouvernement du Québec a annoncé en juin 2020 un déficit record de 14,9 G$ pour l’année en cours. Ce déficit a évidemment été causé par la première vague de la COVID-19 et l’arrêt de l’économie qu’elle a suscité.

Marché du travail au Québec : des signes de résilience et des effets inégaux

Depuis le mois de mai 2020, le nombre de chômeurs est en constante diminution. La reprise de l’emploi, importante dès les premières semaines qui ont suivi la réduction des mesures sanitaires, a depuis ralenti quelque peu.

Indice de l’emploi de l’IDQ en septembre 2020 : la reprise se poursuit à l’aube de la 2e vague – Trois industries en difficulté

La remontée de l’emploi amorcée en juin 2020 s’est confirmée en septembre. Avec 76 700 emplois créés en un mois, le Québec affiche une des meilleures performances au pays. Avec 7,4 %, le taux de chômage ressemble à celui observé en 2016.

COVID-19 et impacts sur l’économie : un soutien sera nécessaire pour inciter les entreprises québécoises à investir

La crise de la COVID-19 a créé des conditions très difficiles pour les entreprises du Québec. La récession dans laquelle le Québec et le monde sont entrés est exceptionnelle par son ampleur et la vitesse à laquelle elle est survenue. Plusieurs entreprises ont dû se départir d’employés. D’autres ont annulé des projets.

L’emploi en temps de crise : qui profitera de la reprise?

Les chiffres d’emplois du mois d’août confirment une reprise solide de l’emploi au Québec. À 8,7 %, le taux de chômage de l’économie québécoise se compare assez favorablement à celui des autres provinces. Autre point positif, les emplois créés sont tous à temps plein, alors qu’ils étaient tous à temps partiel en juillet.

Indice de l’emploi de l’IDQ en août 2020 : l’emploi à temps plein prend du mieux

Avec 54 000 personnes de plus à l’emploi le mois dernier, le marché du travail au Québec prend du mieux. Bien que cette croissance du nombre d’emplois soit plus faible qu’en juillet, les emplois créés ou récupérés en août sont tous à temps plein. De plus, le commerce de détail et de gros retrouve des niveaux d’emplois semblables à ceux de l’an dernier.

Mia Homsy promue PDG de l’Institut du Québec

Madame Mia Homsy, de retour de congé de maternité le 31 août dernier, a été promue au titre de présidente-directrice générale de l’IDQ à la réunion du conseil d’administration tenue le 27 août dernier. Raymond Bachand devient le président exécutif du conseil.

L’emploi et la COVID-19 : analyse et propositions pour relancer le marché du travail

La forte reprise de l’emploi au Québec après le choc de la pandémie ne permettra pas de pleinement rattraper, en 2021, le taux d’emploi de 2019. Il restera un écart important à combler pour retrouver un marché du travail en aussi bonne santé qu’avant la crise.

L’emploi en temps de crise : Perspectives sur les chiffres de l’emploi de juillet 2020

Depuis trois mois, la création et la récupération d’emploi au Québec est positive. Après un mois de mai et de juin au-dessus de 200 000 emplois, les chiffres de juillet sont moins impressionnants. La reprise économique post-COVID 19 après un départ agressif, a peut-être ralentie.

Indice de l’emploi de l’IDQ en juillet 2020 : Une reprise au ralenti?

Après un mois de juin qui laissait entrevoir une reprise de l’emploi robuste, celle-ci a ralenti au cours du mois de juillet. Avec 98 000 emplois créés (ou récupérés) en juillet (248 000 le mois précédent), il y a toujours 208 000 emplois de moins qu’en juillet 2019. De plus, l’ensemble des emplois créés ou récupérés sont des emplois à temps partiel. Toutefois, il s’agit d’un troisième mois positif de suite, ce qui laisse entendre que le Québec est sur la voie de la reprise. Le secteur de l’hébergement et de la restauration demeure le plus durement touché par la crise de la COVID-19.