Publications de 2016

Plus diplômés, mais sans emploi. Comparer Montréal : le paradoxe de l’immigration montréalaise

À cause du vieillissement de sa population, Montréal a perdu 10 % de son bassin de travailleurs natifs potentiels depuis 10 ans. Dans ce contexte, la contribution des immigrants au marché du travail montréalais est essentielle. Une part plus faible de la population montréalaise est issue de l’immigration, comparativement à Toronto et à Vancouver. Le niveau de diplomation universitaire des immigrants montréalais est plus élevé que celui des natifs, alors que c’est plutôt l’inverse dans 13 des 16 autres villes étudiées.

Comparer Montréal : tableau de bord de la région métropolitaine 2016 (2e édition)

Dans cette deuxième édition du tableau de bord de l’IdQ, la région métropolitaine de Montréal est également comparée aux 14 mêmes villes d’Amérique du Nord, selon les 29 mêmes indicateurs portant sur la vitalité économique, le capital humain, l’innovation, la qualité de vie et l’attractivité. D’après les résultats de l’édition 2016 du tableau de bord de la région métropolitaine de Montréal, la métropole québécoise connaît :

Indice de l’emploi de l’IDQ de novembre 2016

Indice de l’emploi de l’IDQ de novembre 2016

Indice de l’emploi de l’IDQ pour octobre 2016

      Indice de l’emploi Indice de l’emploi de l’IDQ pour octobre 2016 Téléchargez l’indice de l’emploi (PDF)   Auteur IDQ

Indice de l’emploi de l’IDQ pour septembre 2016

Indice de l’emploi de l’IDQ pour septembre 2016

Indice de l’emploi de l’IDQ pour août 2016

Indice de l’emploi de l’IDQ pour août 2016

Comprendre les tendances du marché du travail : nouvel indice IDQ de l’emploi

Le taux de chômage et la création nette d’emplois sont les indicateurs les plus utilisés pour décrire le marché de l’emploi, mais ils ne dressent qu’un portrait partiel de la réalité du marché du travail.

L’indice de l’emploi élaboré par l’Institut du Québec regroupe deux indices composites : le premier décrit la vigueur du marché de l’emploi et le second, la qualité des emplois. Ils sont formés d’une série de six indicateurs chacun. Cet indice non partisan permet en un coup d’oeil de mieux renseigner la population sur l’évolution et les tendances de l’emploi.

Équilibre budgétaire : fragile ou robuste? Les défis du financement de la santé au Québec

Le gouvernement du Québec a atteint l’équilibre budgétaire depuis deux ans. L’Institut du Québec se penche sur la pérennité de celui-ci dans un contexte de croissance économique limitée et de pression sur la croissance des dépenses en santé. Selon les prévisions de l’IdQ, le gouvernement a une marge financière suffisante pour augmenter les dépenses de santé de 4,2 % par année sans que cette croissance mette en péril l’équilibre du budget.

L’AECG avec l’Europe

En 2017, le Québec et l’Europe seront économiquement plus proches. La signature de l’Accord économique et commercial global (AECG) avec l’Union européenne (UE) va considérablement resserrer les liens entre les deux économies. Rappelons que le Québec est une économie résolument tournée vers l’exportation qui a besoin d’avoir accès aux marchés extérieurs pour poursuivre sa croissance. L’AECG est un accord de 2e génération, c’est-à-dire qu’il va au-delà des simples mécanismes de réduction des tarifs douaniers.