Publications de 2021

Marché du travail au Québec: Les femmes écopent en avril

Les femmes sont plus touchées par les restrictions depuis le début de 2021. C’est surtout le cas en avril alors qu’elles enregistrent une perte de 19 000 emplois (+5 700 emplois chez les hommes).

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois d’avril 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en nette hausse

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois d’avril 2021 : la vigueur et la qualité de l’emploi sont en nette hausse

Mise à jour : Aérospatiale – Un an après la pandémie, les besoins sont encore plus importants

  Note d’analyse Mise à jour : Aérospatiale – Un an après la pandémie, les besoins sont encore plus importants Téléchargez la note d’analyse en français (PDF) Téléchargez la note d’analyse en anglais (PDF) Les deux rapports sur l’aérospatiale publiés […]

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de mars 2021 : la qualité de l’emploi se redresse et se rapproche de son niveau de l’an dernier

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de mars 2021 : la qualité de l’emploi se redresse et se rapproche de son niveau de l’an dernier

Marché du travail au Québec: la situation se stabilise

Un an après le début de la pandémie, le Québec fait preuve de résilience avec une baisse limitée de l’emploi chez le principal groupe de travailleurs (les 25-54 ans)

Budget 2021-2022 – Entre sortie de crise et redressement

Alors que la pandémie de la COVID-19 frappait la province et qu’une grande partie de l’économie était mise sur pause, les pertes d’emplois colossales survenues en avril ont fait craindre le pire. Heureusement, l’assouplissement des contraintes sanitaires entre mai et septembre et des restrictions de santé publique moins strictes d’octobre à décembre 2020 auront favorisé une importante récupération des emplois perdus. Si bien que le nombre d’emplois au Québec en décembre 2020 avait atteint 97 % du niveau observé en décembre 2019, soit avant la pandémie.

Marché du travail au Québec : Un taux de postes vacants record…malgré la pandémie!

Un taux de postes vacants record…malgré la pandémie!

L’impact de la pandémie sur les finances publiques du Québec – Embellie à court terme, mais il faudra éventuellement faire des choix

Alors que la pandémie de la COVID-19 frappait la province et qu’une grande partie de l’économie était mise sur pause, les pertes d’emplois colossales survenues en avril ont fait craindre le pire. Heureusement, l’assouplissement des contraintes sanitaires entre mai et septembre et des restrictions de santé publique moins strictes d’octobre à décembre 2020 auront favorisé une importante récupération des emplois perdus. Si bien que le nombre d’emplois au Québec en décembre 2020 avait atteint 97 % du niveau observé en décembre 2019, soit avant la pandémie.

Marché du travail au Québec: un an après entre résilience et fragilité

Un an après le début de la pandémie, le Québec fait preuve de résilience avec une baisse limitée de l’emploi chez le principal groupe de travailleurs (les 25-54 ans)

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de février 2021 : rebond de la vigueur

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de février 2021 : rebond de la vigueur

Marché du travail au Québec : éclairage sur l’emploi et les postes vacants en décembre 2020

Malgré une légère accalmie, le marché du travail québécois présentait en décembre 2020 un nombre élevé de postes à pourvoir. La demande de main-d’oeuvre demeurait élevée dans plusieurs secteurs clés de l’économie en dépit de la deuxième vague. C’est ce qui ressort des plus récentes données publiées par Statistique Canada sur les postes vacants pour le mois de décembre 2020.

Bilan 2020 de l’emploi au Québec – ce qu’il faut savoir pour préparer 2021

Alors que la pandémie de la COVID-19 frappait la province et qu’une grande partie de l’économie était mise sur pause, les pertes d’emplois colossales survenues en avril ont fait craindre le pire. Heureusement, l’assouplissement des contraintes sanitaires entre mai et septembre et des restrictions de santé publique moins strictes d’octobre à décembre 2020 auront favorisé une importante récupération des emplois perdus. Si bien que le nombre d’emplois au Québec en décembre 2020 avait atteint 97 % du niveau observé en décembre 2019, soit avant la pandémie.

Lutter contre les inégalités pandémiques et accroître la productivité : mémoire de l’IDQ pour les consultations prébudgétaires du gouvernement du Québec 2021-2022

Lutter contre les inégalités pandémiques et accroître la productivité : mémoire de l’IDQ pour les consultations prébudgétaires du gouvernement du Québec 2021-2022

Marché du travail au Québec : les fermetures des commerces non essentiels freinent la progression de l’emploi

En janvier 2021, le Québec a perdu 97 900 emplois pour atteindre 94,2 % du niveau d’emploi prépandémie (février 2020). La fermeture des commerces non essentiels décrétée par le gouvernement du Québec dès le 25 décembre est en grande partie responsable de ces pertes d’emplois.

Indice de l’emploi de l’IDQ pour le mois de janvier 2021 : près de 100 000 emplois perdus

L’Institut du Québec a mis à jour son indice mensuel de l’emploi pour le mois de janvier 2021 par rapport à janvier 2020 (analyse sur un an).

Finances publiques au Québec : des propositions pour affronter les défis

Les perturbations sociales et économiques sans précédent engendrées par la pandémie de la COVID-19 nous incitent, plus que jamais, à mettre de côté les différences et à unir nos forces et nos idées pour trouver des solutions nouvelles et créatives aux enjeux que nous vivons. C’est dans cet esprit de collaboration que le Comité des politiques publiques de l’Association des économistes québécois et l’Institut du Québec ont réuni une dizaine d’experts* pour réfléchir aux questions de finances publiques et proposer des solutions pragmatiques pour affronter les défis budgétaires du Québec.

Marché du travail au Québec : des signaux inquiétants

En décembre 2020, le Québec a perdu 16 800 emplois pour atteindre 97,1 % du niveau d’emploi enregistré en février dernier. Le mois précédent, le Québec avait enregistré un gain d’emplois du même ordre de grandeur (15 700), ce qui nuance le portrait.

Les travailleurs du principal groupe d’âge (25-54 ans) continuent d’être en bonne position avec un taux d’activité stable et un taux de chômage à la baisse. Cependant, plusieurs indicateurs restent inquiétants.

Indice de l’emploi de l’IDQ de décembre 2020 : faut-il s’inquiéter?

Après plusieurs mois positifs, la reprise de l’emploi au Québec a connu un léger recul en décembre 2020. Il y a 88 500 emplois de moins au Québec comparativement à décembre 2019. Les services d’hébergement et restauration sont les plus touchés avec  96 000 emplois de moins sur un an. En parallèle, d’autres secteurs ont enregistré des gains..