L’emploi en temps de crise: mise en garde sur les chiffres de mars 2020

L’Institut du Québec a mis à jour son indice mensuel de l’emploi pour le mois de mars 2020 par rapport à mars 2019 (analyse sur un an). Le document peut être téléchargé ici.

Dans le cadre de la crise de la COVID-19, l’IDQ a aussi produit une analyse plus détaillée des chiffres mensuels afin de capter les changements profonds survenus en mars dans le marché de l’emploi au Québec. Le document en pièce jointe se concentre sur les personnes qui ne sont pas comprises dans les chiffres de chômage officiels mais qui subissent les conséquences de la crise actuelle.

La vigueur du marché du travail : en baisse

  • La vigueur du marché du travail est en baisse sur un an, en raison de la crise actuelle;
  • 187 900 emplois nets ont été perdus au Québec depuis un an, et le taux de chômage est passé de 5,2 % à 8,1 %;
  • Le taux d’emploi des 25-54 ans a fortement diminué, de 85,1 % à 82,4 %;
  • La part de l’emploi dans le secteur privé est en baisse sur un an;
  • Le taux d’activité est en nette baisse sur un an, déclinant de 64,6 % à 63,1 %.

La qualité des emplois : une hausse sur un an, mais influencée par la situation actuelle

  • La qualité des emplois est en hausse sur un an, mais est en forte baisse par rapport au mois dernier;
  • Cette situation s’illustre surtout dans la baisse précipitée de la croissance des emplois dans les secteurs privé et public;
  • La croissance des salaires est bonne dans pratiquement toutes les catégories mesurées par l’enquête. Il est tôt pour tirer des conclusions à cet effet, sauf qu’il est probable que la baisse importante d’emplois à temps partiel sur un an affecte surtout les tranches de salaires les plus basses sur le marché du travail québécois. La baisse de la croissance de l’emploi dans les secteurs bien rémunérés va dans le même sens;
  • Si la baisse de l’emploi temporaire est de 4,5 % sur un an chez les 25-54 ans, le pourcentage de ceux travaillant dans un poste permanent est également en baisse (-3,0 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *