Indice de l’Emploi de l’IDQ en décembre 2020 : faut-il s’inquiéter??

L’Institut du Québec a mis à jour son indice mensuel de l’emploi pour le mois de décembre 2020 par rapport à décembre 2019 (analyse sur un an).

Après plusieurs mois positifs, la reprise de l’emploi au Québec a connu un léger recul en décembre 2020. Il y a 88?500 emplois de moins au Québec comparativement à décembre 2019. Les services d’hébergement et restauration sont les plus touchés avec  96?000 emplois de moins sur un an. En parallèle, d’autres secteurs ont enregistré des gains.

Sur un mois, malgré une perte de 16?800 emplois au net, le taux de chômage est plus bas qu’en novembre dernier (6,7 % en décembre 2020?; 7,2 % en novembre 2020). Cette baisse s’explique, entre autres, par une réduction du taux d’activité. Plusieurs Québécois se sont retirés du marché du travail (particulièrement les 15-24 ans).

Avec le confinement plus strict mis en place en janvier 2021, il faudra voir à quel point la situation se détériore.

INDICE DE L’EMPLOI decembre 2020 (PDF)

La vigueur du marché du travail : en baisse

  • Le taux de chômage est à 6,7 % alors qu’il était de 5,3 % il y a un an?;
  • Il y a 88?500 emplois de moins qu’en décembre 2019.
  • La proportion de chômeurs de longue durée est en progression, signe que les effets à long terme de la pandémie se font de plus en plus ressentir?;
  • Le taux d’activité est en baisse à 63,8 %, alors qu’il était à 64,8 % en décembre 2019 (64,4 % en novembre 2020).

La qualité des emplois : en baisse

  • La croissance de l’emploi à temps plein, de l’emploi dans le secteur privé et public, ainsi que de l’emploi bien rémunéré demeure faible comparée à celle de l’an dernier, mais est en progression depuis quelques mois?;
  • La croissance des salaires demeure bonne?;
  • La proportion des travailleurs temporaires dans l’économie est réduite, mais la situation des travailleurs à temps partiel involontaires s’est détériorée.

INDICE DE L’EMPLOI decembre 2020 (PDF)

Une analyse supplémentaire sera diffusée prochainement ainsi qu’un bilan de l’emploi en 2020 au début de février 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *